Nin Auass, Moi l’enfant est une anthologie de poésie bilingue innu-aimun-français dirigée par Joséphine Bacon et Laure Morali, coéditée par Mémoire d’encrier et L’Institut Tshakapesh et illustrée par Lydia Mestokosho-Paradis. L’œuvre rassemble les poèmes de plus d’un millier d’élèves et de jeunes dans les dix communautés innues du Québec. 

L’art visuel de Lydia Mestokosho-Paradis qui accompagne l’œuvre est épuré et abstrait, pour permettre aux enfants de transmettre leur propre message. Les illustrations complimentent les poèmes et viennent concrétiser certaines images qui pourraient être apparues au lecteur, mais en faisant bien attention de laisser l’espace nécessaire aux mots.   

Cette lecture est un véritable voyage à travers le territoire, à travers les mots lumineux des enfants. C’est un lieu de rencontre et de partage avec ces jeunes, qui rappellent à tous et chacun l’essence d’avoir un cœur d’enfant. Tout en étant calme et inspirante, cette lecture demeure touchante et remplie d’espoir pour l’avenir.  

En ce qui me concerne, cette œuvre est un véritable cadeau offert par la jeunesse innue, ainsi qu’un bijou à avoir dans sa bibliothèque.