Coup de coeur

DES EMPLOYÉS

Tous les goûts sont dans la nature. Voici quelques-unes des trouvailles que notre personnel vous recommande.

La Librairie Poirier c’est une équipe de plus de 25 personnes passionnées. Nos libraires se démarquent par leur enthousiasme et leur expertise. Ils ont à cœur la promotion de la culture et se font un devoir de faire découvrir le plaisir de la lecture. Ils sont là pour vous aider à trouver LE livre. Notre équipe est comme une famille et chacun travaille vers un but commun. Toujours partants pour innover et trouver une façon originale de faire rayonner la littérature d’ici !

Icon de coup de coeur
coup_de_coeur
♥ Coup de coeur de Guy Rousseau, directeur général de la SSJB de la Mauricie ♥

Gilles HAVARD

Flammarion Québec
29 août 2019

L’Amérique fantôme

Les aventuriers francophones du Nouveau Monde

Les Espagnols les tuaient, les Anglais les assimilaient et les Français les mariaient…

Durant trois siècles, le territoire nord-américain a vu se tisser une longue trame de rencontres et de métissages entre Amérindiens et coureurs de bois, interprètes ou trappeurs francophones.

Dans le contexte d’aujourd’hui où l’on a tendance à procéder par amalgame ou à prendre des raccourcis historiques faciles lorsqu’il s’agit des relations avec les Premières Nations, pourquoi ne pas retourner en Nouvelle-France afin de comprendre la singularité et la richesse d’un peuple en gestation en Amérique ?

Trop souvent occultée par la narration officielle et l’imaginaire des westerns, tout en banalisant la Conquête de 1760, la mémoire de ces aventuriers fantômes dessine dans ce livre une autre version de l’histoire de l’expansion européenne et des origines de la nation québécoise. Les rapports entre autochtones et non-autochtones qui s’y dévoilent compliquent et enrichissent notre vision de la colonisation et du contact des cultures.

Connaître l’histoire de Étienne Brûlé, de Pierre-Esprit Radisson, Nicolas Perrot, les frères La Vérendry, Toussain Charbonneau et Pierre Beauchamp c’est comprendre toute cette dynamique de reconnaissance mutuelle, d’alliances stratégiques et parfois fraternelles qui ont été au cœur même des relations entre les premiers arrivants et les nouveaux arrivants.

Un coup de cœur qui me permet de renouer avec cette Nouvelle-France oubliée…

♥ Coup de coeur de Laurence G., libraire à la succursale de Trois-Rivières ♥

Markoosie Patsauq

Éditeur BOREAL
Paru le 

Chasseur au harpon

Considéré comme le premier roman en inuktitut jamais publié, Chasseur au harpon raconte, entre autres, la traque dun animal dans le vaste et redoutable paysage nordique. Lorsquun ours attaque le village, les chasseurs sont convaincus que celui-ci est malade et quil doit être tuéau risque de contaminer dautres animaux. Kamik, fils de Salluq, accompagnera les chasseurs dans cette quête.

Paru initialement il y a 50 ans, ce livre est revisité grâce à la première version traduite à partir du texte original. La lecture en est dautant plus intéressante, car cette traduction lui donne un style remarquable. Bien que cette aventure ne compte quune centaine de pages, les épreuves se multiplient pour créer une épopée grandiose. Si le vocabulaire employé parait simple, son utilisation rappelle un conte dont la complexité relève de la morale qui en est dégagée.

La préface, la postface ainsi que la note des traducteurs ajoutent beaucoup à la compréhension plus globale de lœuvre. Ceux-ci permettent de connaître le contexte dans lequel le manuscrit original a été écrit et den savoir davantage sur lauteur. Ces éléments sont nécessaires à la compréhension de lamplitude et de limpact que ce livre représente. Je le conseille à tous ceux qui ont soif de dépaysement, tant pour le type denvironnement que pour le type d’écriture. 

♥ Coup de coeur de Kylian, libraire à la succursale de Trois-Rivières ♥

Les encyclopédistes

Avec cette bande dessinée, plongez au cœur du XVIIIe siècle pour suivre l’histoire de Diderot et son équipe dans la plus grande entreprise intellectuelle du siècle : l’Encyclopédie. Malgré la renommée des encyclopédistes, ceux-ci ne sont pourtant pas à l’abri du danger, puisque M. Raynal, un collaborateur du projet, est un soir retrouvé assassiné. Sur le mur derrière lui, une croix est dessinée avec son sang. Sans doute l’œuvre des Croisés, affirme le commissaire de police, un groupe religieux qui s’oppose aux idées des philosophes… Soyez prudents!  

Marie, une illustratrice très douée, est alors approchée par Diderot pour participer à l’élaboration du dictionnaire. Le temps presse puisque les assassinats continuent… Mais au fond, Marie ne serait-elle pas la seule personne capable de sauver les philosophes d’un destin funeste ?  

 Alex Orbe et José A. Pérez Ledo nous offrent une histoire fidèle au climat anxiogène dans lequel les philosophes des Lumières ont dû produire l’Encyclopédie. Dans une époque où les idées orthodoxes et les idées progressistes s’affrontent avec autant éclat, une question demeure sur toutes les lèvres : quel est le prix du progrès ? Dans cette fiction brillante nous retrouvons les grands philosophes ainsi que leur caractère indomptable. Pour tous les amoureux et amoureuses de l’histoire des Lumières, cette bande dessinée est un doux hommage à une époque où la distinction entre ombre et lumière n’existe pas encore.

♥ Coup de coeur de Laurie, libraire à la succursale de Trois-Rivières ♥

Nin Auass

Moi l’enfant

Nin Auass, Moi l’enfant est une anthologie de poésie bilingue innu-aimun-français dirigée par Joséphine Bacon et Laure Morali, coéditée par Mémoire d’encrier et L’Institut Tshakapesh et illustrée par Lydia Mestokosho-Paradis. L’œuvre rassemble les poèmes de plus d’un millier d’élèves et de jeunes dans les dix communautés innues du Québec. 

L’art visuel de Lydia Mestokosho-Paradis qui accompagne l’œuvre est épuré et abstrait, pour permettre aux enfants de transmettre leur propre message. Les illustrations complimentent les poèmes et viennent concrétiser certaines images qui pourraient être apparues au lecteur, mais en faisant bien attention de laisser l’espace nécessaire aux mots.   

Cette lecture est un véritable voyage à travers le territoire, à travers les mots lumineux des enfants. C’est un lieu de rencontre et de partage avec ces jeunes, qui rappellent à tous et chacun l’essence d’avoir un cœur d’enfant. Tout en étant calme et inspirante, cette lecture demeure touchante et remplie d’espoir pour l’avenir.  

En ce qui me concerne, cette œuvre est un véritable cadeau offert par la jeunesse innue, ainsi qu’un bijou à avoir dans sa bibliothèque.