Coup de coeur

DES EMPLOYÉS

Tous les goûts sont dans la nature. Voici quelques-unes des trouvailles que notre personnel vous recommande.

La Librairie Poirier c’est une équipe de plus de 25 personnes passionnées. Nos libraires se démarquent par leur enthousiasme et leur expertise. Ils ont à cœur la promotion de la culture et se font un devoir de faire découvrir le plaisir de la lecture. Ils sont là pour vous aider à trouver LE livre. Notre équipe est comme une famille et chacun travaille vers un but commun. Toujours partants pour innover et trouver une façon originale de faire rayonner la littérature d’ici !

Icon de coup de coeur
coup_de_coeur
♥ Coup de coeur de Guy Rousseau, directeur général de la SSJB de la Mauricie ♥

Gilles HAVARD

Flammarion Québec
29 août 2019

L’Amérique fantôme : les aventuriers francophones du Nouveau Monde

Les Espagnols les tuaient, les Anglais les assimilaient et les Français les mariaient…

Durant trois siècles, le territoire nord-américain a vu se tisser une longue trame de rencontres et de métissages entre Amérindiens et coureurs des bois, interprètes ou trappeurs francophones.

Dans le contexte d’aujourd’hui où l’on a tendance à procéder par amalgame ou à prendre des raccourcis historiques faciles lorsqu’il s’agit des relations avec les Premières Nations, pourquoi ne pas retourner en Nouvelle-France afin de comprendre la singularité et la richesse d’un peuple en gestation en Amérique ?

Trop souvent occultée par la narration officielle et l’imaginaire des westerns, tout en banalisant la Conquête de 1760, la mémoire de ces aventuriers fantômes dessine dans ce livre une autre version de l’histoire de l’expansion européenne et des origines de la nation québécoise. Les rapports entre autochtones et non-autochtones qui s’y dévoilent compliquent et enrichissent notre vision de la colonisation et du contact des cultures.

Connaître l’histoire de Étienne Brûlé, de Pierre-Esprit Radisson, Nicolas Perrot, les frères La Vérendry, Toussain Charbonneau et Pierre Beauchamp c’est comprendre toute cette dynamique de reconnaissance mutuelle, d’alliances stratégiques et parfois fraternelles qui ont été au cœur même des relations entre les premiers arrivants et les nouveaux arrivants.

Un coup de cœur qui me permet de renouer avec cette Nouvelle-France oubliée…

♥ Coup de coeur de Katrine, libraire à la succursale de Trois-Rivières ♥

Christine GOSSELIN

Hamac
5 avril 2021

Larves de vie

Ce court roman nous amène dans les pensées troublées d’une jeune femme. Nous la voyons grandir au travers des différentes parties d’une vie lourde et en proie à des problèmes, le tout parfaitement mis en images grâce aux invertébrés. Chaque partie tourne autour d’un insecte et celui-ci illustre des troubles de l’âme bien cachés.

Le personnage narre son existence d’une façon très crue et le lecteur le ressent terriblement bien. Chacune des pages au court texte frappe le lecteur par la domination des bestioles, un mal qui pour celui ou celle qui le lit, se compare à une maladie mentale, de la boulimie et pour finir une infertilité. Les fourmis qui grattent dans sa tête, les verres qui grugent dans son ventre et la menthe religieuse qui baigne dans le sang de son utérus, forcent le personnage à faire des actes horribles sur son propre corps.

Malgré un nombre peu élevé de pages, ce roman est très dur à lire en une seule fois. Personnellement, j’ai dû lire une partie à la fois et espacer mes lectures de quelques jours tellement le mal-être est ressenti durant la lecture. La mise en image d’un aspect maladif par les insectes fonctionne effroyablement bien. Les insectes sont souvent perçus comme nuisibles et destructeur. Le personnage étant parasité, tente par tous les moyens de s’en débarrasser, moyens qui souvent sont choquants. L’autrice nous démontre un grand talent dans la description d’un portrait intime et féminin.

♥ Coup de coeur de Laurence G., libraire à la succursale de Trois-Rivières ♥

Geneviève DROLET

Éditeur No de série

Panik

Un roman à couper le souffle! Geneviève Drolet décrit les aventures de Dorothée (et ici,  nous sommes à des années lumière de la petite fille qui parcourt la route de brique jaune), adolescente cynique au nez pété, expatriée dans le Grand Nord par ses parents qui ne savent plus comment la gérer. Pensant être envoyée en vacances, elle réalise rapidement que son maillot de bain ne servira pas à grand chose dans ces contrées arctiques.

Confrontée non seulement au climat ardu mais aussi à un mode de vie rudimentaire, l’adolescente devra cohabiter avec celui qu’elle appelle le Yéti, un barbu vivant en marge de la communauté. Elle fera la connaissance de nombreux personnages colorés, pour lesquels elle aura des descriptions tout aussi farfelues et des opinions impitoyables, digne de sa tranche d’âge. Malgré l’hostilité des lieux, elle y trouvera un épanouissement insoupçonné et une compréhension d’elle-même plus profonde.

Un style d’écriture punché, avec très peu de ponctuation, suivant le fils de pensées et les commentaires de Dorothée. Chaque acteur révèle un portrait bien plus complexe qu’il n’y paraît, chacun victime d’une tragédie sous une forme ou une autre. Une histoire de résilience inattendue mais aussi de tendresse, dans les recoins les plus sauvages. Un regard bouleversant sur les exilés de la société.

♥ Coup de coeur de Juliette, libraire à la succursale de Trois-Rivières ♥

Valérie BOIVIN

Éditeur Nouvelle adresse
2 mars 2021

Rien de sérieux

Dans cette bande dessinée douce-amère, nous suivons Madeleine, une célibataire à la recherche de l’amour. Après une relation décevante et sous les conseils de son amie, elle se tourne vers les applications de rencontres. C’est avec humour et empathie que nous l’accompagnons dans ses rendez-vous, pas toujours réussis, avec divers candidats. Grâce à sa candeur et aux bons soins de son amie Bénédicte, Madeleine tentera de se relever de ses désillusions.

Valérie Boivin sait, avec sa plume et son trait de crayon, trouver l’équilibre parfait entre mélancolie et douceur. Alors que je la connaissais surtout pour ses illustrations jeunesse, j’ai été très contente de redécouvrir cette artiste à travers cette bande dessinée remplie d’humour et de réalisme.